Communiqués de presse CONSEIL QUÉBÉCOIS SUR LE TABAC ET LA SANTÉ

Plusieurs écoles à travers le Québec implantent le Plan génération sans fumée - Le Conseil québécois sur le tabac et la santé vise 150 écoles d'ici 2025

MONTRÉAL, le lundi 18 novembre 2019 - À l'occasion de la Semaine de prévention des dépendances (SPD), se déroulant du 18 au 22 novembre 2019, le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS) est fier d'annoncer l'ajout de six écoles provenant de cinq régions du Québec ayant finalement déposé une politique sans fumée (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, Laurentides et Estrie) issue du Plan génération sans fumée, lancé en 2017 par le CQTS.

Avec des objectifs à atteindre d'ici trois ans, basés sur le profil tabagique de chacune des écoles, le Plan génération sans fumée est implanté dans certains établissements scolaires afin de les doter d'un plan d'action dont le but est de diminuer considérablement, voire d'éliminer complètement le tabagisme de leur milieu en visant l'avènement d'une première génération sans fumée.

« Depuis 2017, le Plan génération sans fumée a été implanté dans plus de 21 écoles et a permis de rejoindre plus de 10 000 élèves (11 227), souligne Amélie Brisson, chargée de projets prévention du Conseil québécois sur le tabac et la santé. Grâce à un processus qui mobilise l'ensemble de l'école (professeurs, élèves, parents et au besoin, des partenaires externes), nous visons à accélérer le déploiement du Plan génération sans fumée afin d'atteindre une trentaine de nouvelles écoles par année, d'ici 2025. »

État de la situation au Québec
Malgré les importants progrès des dernières années, de nombreux facteurs dans l'environnement des jeunes favorisent encore l'initiation au tabac, pensons notamment à la montée en popularité des produits de vapotage. Chaque jour au Québec, c'est le cas d'environ 34 élèves qui, le plus souvent, apporteront leur tabagisme à l'âge adulte.

  • 86 % des fumeurs actuels ont en effet commencé à fumer avant l'âge de 18 ans.

Le Conseil québécois sur le tabac et la santé propose ainsi aux établissements d'enseignement secondaire du Québec de les aider à se doter d'un plan d'action. En plus de bénéficier d'un soutien financier, chacun de ces établissements d'enseignement secondaire reçoit des formations et une trousse d'outils adaptés à leurs besoins et faciles à utiliser, ainsi qu'un accompagnement, en personne, à toutes les étapes de création de son Plan génération sans fumée.

Rappelons que dans sa Politique gouvernementale de prévention en santé, le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé son intention de réduire de moitié le taux de tabagisme au cours de la prochaine décennie.

À propos du Conseil québécois sur le tabac et la santé
Organisme à but non lucratif, le Conseil québécois sur le tabac et la santé œuvre depuis plus de 41 ans à mobiliser les intervenants québécois pour réduire et prévenir la consommation de tabac au Québec. Il coordonne plusieurs programmes de prévention et d'abandon du tabac en milieu scolaire, dans les entreprises et auprès de la population, ainsi que des campagnes sociétales de promotion de santé. Vers un Québec sans tabac est la mission du Conseil québécois sur le tabac et la santé.

 

Renseignements : Anne-Marie Caron, Anne-marie@canide.co, 514 442-9775

Off

Communiqués de presse