en

Pensées obstacles

J’ai peur d’être trop stressé(e) si je ne fume plus

Vous croyez que fumer vous relaxe? C’est pourtant le contraire qui se produit. 

La nicotine rend les gens non seulement très rapidement dépendants, mais elle crée aussi une cascade de réactions dans le corps, comme cette fausse sensation de détente. Celle-ci est plutôt un relâchement de votre corps, un apaisement de votre cerveau, suite à l’absorption de sa dose de nicotine devenue nécessaire. Vous n’êtes pas stressé(e), vous êtes en manque!

En effet, le cerveau « accro » communique son besoin de nicotine par différents messages qui se traduisent par un état de tension et d’autres symptômes désagréables de manque. Ceux-ci surviennent naturellement, à intervalles réguliers, à cause de l’élimination de la nicotine par le corps. Ces symptômes désagréables sont également déclenchés par des pensées, des émotions ou diverses situations. Étant donné que l’être humain est, comme tout être vivant,  physiologiquement constitué pour éviter la douleur, vous « en allumez une » pour soulager ces tensions désagréables, comme vous le faites depuis longtemps. C'est la disparition de cette tension et des symptômes de manque qui crée cette sensation de détente. Autrement dit, au lieu de vous détendre réellement, la cigarette représente plutôt une source majeure de tension!

Vous pouvez commencer à briser ce cercle vicieux en adoptant les stratégies suivantes quand vous sentez une envie de fumer monter en vous :

  • Prenez 2-3 grandes respirations (inspiration profonde et expiration lente) juste avant d’allumer votre prochaine cigarette et observez ce que ça vous fait.
    • Une technique de respiration simple à faire, la "cohérence cardiaque", vous fera un bien énorme si vous la pratiquez régulièrement. Vous la trouverez sur la fiche suivante.
  • Débutez vos prochaines pauses en étant juste…vous-même, c’est-à-dire sans être accroché au petit cylindre en papier bourré de miettes de plantes. Donnez-vous le droit de prendre ce petit moment d’arrêt pour briser la routine,  ralentir le rythme, reprendre votre souffle (ce que la cigarette vous enlève, « pof » après « pof »).
  • Commencer à faire les choses que vous faites habituellement avec le petit cylindre en papier, sans celui-ci… en mettant en pratique les deux points précédents et ce, peu importe le type de situation (heureuse, triste, difficile, ennuyeuse, etc.).

Continuez à explorer les trois parties de cette section car elles vous prépareront à profiter au maximum des stratégies innovatrices et efficaces de la section « C’est décidé : j’arrête ! ». 

Autres pensées obstacles

Consultez aussi

  • Vos envies

    Cessez de combattre. Prenez plutôt conscience de ce qui se passe en vous lorsque vous avez envie de fumer.

    En savoir plus
  • Votre confiance

    Évaluez votre confiance en vos capacités à ne pas fumer face à toutes sortes de situations de la vie de tous les jours. Vous pourriez être prêt pour la prochaine étape!

    En savoir plus