en

Pensées obstacles

Il y a pire que la cigarette

Cette objection réfère habituellement à la pollution en général et à celle des autos en particulier. La réalité est surprenante…

La pollution

Les personnes qui vivent dans le même environnement (ville, campagne, lieux de travail, etc.) devraient courir le même risque de développer un cancer du poumon puisqu'elles sont exposées à la même pollution, qu'elles soient fumeuses ou non-fumeuses.

Or, plus de 85 % des cancers du poumon se retrouvent chez les fumeurs... En plus de cette conséquence négative pour les fumeurs, 300 non-fumeurs au Québec mourront cette année d'un cancer du poumon causé par la fumée secondaire, c'est-à-dire celle dégagée par la cigarette d'un fumeur...

L'alcool

Peut-être pensez-vous que l'alcool est plus dangereux? Il est vrai que ses effets sont plus visibles et de là, dramatiques : son usage conduit à des comportements excessifs qui entraînent souvent de la violence et causent des accidents. Pourtant, c'est peu comparativement aux dommages causés par le tabagisme :

  • En 2012 au Canada, plus de 45 000 décès étaient attribuables au tabagisme (près de 13 000 au Québec). C'est quatre fois plus que les décès dus aux meurtres, à l'alcool, aux accidents de la route et aux suicides réunis!

La réalité

  • La cigarette vous a déjà mis sous son contrôle (certains le nient même encore croyant qu'ils font le choix de fumer...).
  • Depuis ce moment-là, à chaque bouffée que vous tirez de votre cigarette, la nicotine resserre son emprise.
  • Vous ressentez probablement déjà certains effets désagréables : essoufflement, maux de gorge, toux, rhumes plus persistants, bronchites, asthme plus sévère, emphysème...
  • Ah oui... il y a aussi des odeurs, disons... moins intéressantes, collant à vos vêtements, vos cheveux, votre peau...
  • Il y a l'haleine... Vous devez également y faire plus attention pour éviter qu'elle sente comme vos vêtements, votre cendrier, vos mégots.
  • Et il y a l'argent qui part en fumée... une vraie petite fortune! Mais comme votre cigarette vous aide à vous sentir mieux, là, maintenant, ou lorsque vous êtes nostalgique, ou stressé(e), ou, ou, ou...
  • Puis vous vous dites que ça vaut bien quelques petits désagréments... Puis vous vous dites que vous arrêterez avant que cela ne soit trop grave... Vous vous dites que vous avez toujours le temps...

Mais c'est là que vous vous faites prendre au piège : l'emprise de la nicotine augmente aussi.

Le tabac fait son travail sournoisement, avec le temps...

  • Les dégâts ne sont pas nécessairement perceptibles sur-le-champ mais, tôt ou tard, ils apparaîtront inévitablement.

Les 45 000 personnes au Canada qui mourront du tabagisme cette année ont presque toutes commencé à fumer à l'adolescence et ont eu les mêmes réflexions que vous. Mais vous, vous pouvez changer d'idée dès maintenant.

Autres pensées obstacles

Consultez aussi

  • Vos envies

    Cessez de combattre. Prenez plutôt conscience de ce qui se passe en vous lorsque vous avez envie de fumer.

    En savoir plus
  • Votre confiance

    Évaluez votre confiance en vos capacités à ne pas fumer face à toutes sortes de situations de la vie de tous les jours. Vous pourriez être prêt pour la prochaine étape!

    En savoir plus