Actualités

Campagnes médiatiques | Publié le 31 mai 2017

Journée mondiale sans tabac : le tabac, une menace pour tous

Crédit : Organisation mondiale de la santé
Crédit : Organisation mondiale de la santé

Des millions de décès prématurés, des centaines de millions de pauvres, des tonnes de produits chimiques dans l’environnement. Voilà quelques-uns des effets néfastes du tabagisme. Le 31 mai, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) souligne que le tabac entrave grandement le développement des nations du monde entier et appelle les gouvernements à appliquer des mesures antitabac fortes.

7 millions de décès

Selon l’OMS, le tabagisme tue plus de 7 millions de personnes dans le monde chaque année et plus de 80 % de ces décès surviennent dans des pays en développement. Le tabac a aussi de grands impacts économiques. Le tabagisme coûte plus de 1 400 milliards de dollars US en dépenses de santé et de productivité à l’échelle planétaire.

Le tabagisme entraîne aussi des coûts indirects (perte de productivité due aux maladies et aux décès prématurés) qui se chiffrent à 1 000 milliards chaque année. Selon l’OMS, le coût annuel total lié au tabagisme représente environ la totalité du PIB du Canada, en 2015. Or, le Canada est le 10e pays le plus riche au monde.    

27 pays pauvres ou à revenu intermédiaire

Dans les pays riches, l’industrie du tabac a perdu beaucoup de terrain en raison des lois antitabac rigoureuses, des poursuites devant les tribunaux et des campagnes de prévention. Pourtant, l’industrie du tabac a toujours le vent dans les voiles. La raison : les cigarettiers ont envahi les pays pauvres pour remplacer leurs clients qui décèdent ou qui parviennent à cesser de fumer. Entre 2000 et 2015, le tabagisme a gagné du terrain dans 27 pays, dont 16 se situent en Afrique subsaharienne, selon un récent dossier publié dans le magazine Québec Science. Environ 860 millions de fumeurs adultes vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

226 millions de fumeurs, dans la pauvreté

Selon l’OMS, 226 millions de fumeurs vivent dans la pauvreté. S’ils tombent malades, leur revenu risque de chuter brutalement Dans les ménages les plus pauvres, les dépenses consacrées aux produits du tabac représentent souvent plus de 10 % des dépenses totales, ce qui réduit d’autant le budget alloué à l’alimentation, à l’éducation et aux soins de santé, en plus de les rendre encore plus pauvres. Le tabac est également une menace pour les femmes et les enfants. Jusqu’à 15 % des enfants de familles cultivant du tabac ne vont pas à l’école parce qu’ils travaillent dans les champs de tabac, tandis qu’entre 60 % et 70 % des personnes engagées dans la culture du tabac sont des femmes. Ces personnes sont en contact avec des produits chimiques souvent dangereux. La culture du tabac utilise aussi des terres agricoles souvent dans des pays où l’insécurité alimentaire représente un enjeu majeur, ce qui accentue la famine. Toujours selon l’OMS, dans un certain nombre des pays où l’économie repose sur la culture du tabac, 10 % des personnes sont sous-alimentés.  

Des millions de tonnes de produits toxiques

Le tabac constitue aussi une grande menace pour l’environnement. Les déchets du tabac comportent plus de 7000 substances chimiques, dont bon nombre sont cancérogènes. La fumée de tabac libère, pour sa part, des milliers de tonnes de substances cancérogènes, de produits toxiques et de gaz à effet de serre. Sans compter que jusqu’à 10 milliards des 15 milliards de cigarettes vendues chaque jour sont jetées dans l’environnement.

La taxation : une mesure efficace

Pour l’OMS, la taxation représente un outil puissant pour lutter contre le tabagisme. Augmenter le prix des produits du tabac et les taxes, c’est le moyen le plus efficace pour motiver les personnes, surtout les hommes, à écraser. Cela retarde l’âge auquel on s’initie au tabagisme, incite les fumeurs à réduire leur consommation, réduit les risques de tabagisme passif et procure aux États des revenus pour lutter contre les méfaits de ce produit mortel.