Actualités

Enjeux actuels | Publié le 5 septembre 2018

Trois nouvelles activités clés en main pour contrer le tabagisme chez les jeunes

De gauche à droite :  Marie-Maude Wurtz, Valérie Larochelle, Ève Dubé, Édouard Joseph, Mégane Joseph et Loïc Morin.
De gauche à droite : Marie-Maude Wurtz, Valérie Larochelle, Ève Dubé, Édouard Joseph, Mégane Joseph et Loïc Morin.

Réaliser une première génération sans tabac d’ici 2025, c’est l’objectif que poursuit le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS). De nouveau cette année, l’organisme à but non lucratif mettra les bouchées doubles pour prévenir le tabagisme chez les jeunes et inciter ceux qui sont tombés dans ce piège à s’en sortir. 

Le tabagisme, encore bien présent chez les ados

Pour survivre, l’industrie du tabac cible systématiquement les jeunes. Elle a besoin de nouveaux usagers pour remplacer les fumeurs qui parviennent à cesser de fumer ou qui décèdent. Résultat? Au Canada, 82 % des fumeurs actuels ont commencé à fumer avant l’âge de 18 ans. Tout doit donc être mis en œuvre pour éviter que les jeunes deviennent, à leur tour, accros aux produits du tabac. Au Québec, 12,2 % des élèves s’initient au tabac chaque année, à l’âge moyen de 13,3 ans. 

Cette année, le CQTS offre trois activités aux milieux scolaires et aux organismes jeunesse qui auront la chance de se les approprier et de leur donner une couleur locale. Le matériel est fourni gratuitement, dans la limite des quantités disponibles. Les organismes souhaitant faire ces activités peuvent communiquer avec le service de prévention du CQTS (prevention@cqts.qc.ca). 

Analyser la scène du crime de l’industrie du tabac

Cet automne, dans le cadre de l’Halloween ou de la Semaine de prévention de la toxicomanie (du 19 au 23 novembre 2018), les jeunes seront invités à se mettre dans la peau d’un détective afin d’analyser la scène d’un crime et de résoudre plusieurs énigmes en lien avec les enjeux du tabagisme et d’éviter certains pièges, tels que la dépendance, le marketing trompeur des cigarettiers, ainsi que le tabac et les écrans. Gageons qu’après cette activité, les Colombo en herbe auront développé leur esprit critique en vue de mieux résister à l’industrie du tabac! 

Démystifier le tabac à l’écran 

Révolu le temps où l’on était exposé au tabac à l’écran seulement devant la télé ou au cinoche. C’est pourquoi les ados seront amenés à réfléchir à cette présence insidieuse sur tous les écrans (cellulaire, tablette, téléviseur, etc.). Plongés dans un univers visuel, les jeunes pourront identifier les personnages qui fument ou vapotent et leurs émotions, puis à réfléchir aux façons de vivre les mêmes émotions, sans produits du tabac. Cet exercice les encouragera à remettre en question la consommation des produits du tabac dans la "vraie" vie et à prendre conscience de l’influence sournoise du tabac à l’écran. Cette activité aura lieu lors de la Semaine pour un Québec sans tabac (du 20 au 26 janvier 2019).

Sans fumée, c’est oui! 

En mai 2019, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, les adolescents seront appelés à réaliser une grande murale sur les influences sociales afin de comprendre la mécanique de refus et d’être en mesure d’avoir des arguments pour contrer l’usage du tabac et de la cigarette électronique. 

Un concours chouette

Dans le cadre de ces trois activités, les jeunes pourront s’inscrire à trois concours en ligne et courir la chance de remporter un prix d’une valeur de 250 $ chacun. L’an dernier, Mégane Joseph, 14 ans, de la Maison des jeunes de La Sarre, en Abitibi-Témiscamingue a gagné une sortie de plein air d’une valeur de 750 $, comprenant une nuitée dans un « prêt à camper »  au Parc national d’Aiguebelle avec trois de ses amis et un adulte, la location d’une embarcation nautique, un chèque cadeau d’une valeur de 200 $ pour se procurer du matériel de camping et des vêtements de plein air, un chèque cadeau d’une valeur de 200 $ d’épicerie, ainsi que le transport aller-retour. 

À voir le sourire des jeunes, enthousiasme et bonne humeur étaient au rendez-vous!