en

Pensées obstacles

Je crains les symptômes de sevrage

Arrêter de fumer entraîne des symptômes physiques et psychologiques désagréables. Ces symptômes sont trop nombreux pour les énumérer tous, mais en voici quelques-uns :

  • déprime,
  • tristesse,
  • colère,
  • angoisse,
  • doute,
  • culpabilité,
  • insomnie,
  • difficulté à respirer,
  • palpitations,
  • éruptions cutanées, etc.

Rassurez-vous! Ces désagréments sont normaux et sont un signe positif. Ils signifient que votre corps et votre esprit s’adaptent au changement, au retour au « naturel ». Les symptômes varient en intensité et en durée d’une personne à l’autre, selon le nombre d’années de tabagisme, la quantité de cigarettes fumées et les capacités du corps à se rétablir. Ils sont toutefois temporaires alors que les bienfaits d’arrêter de fumer augmentent tout au long de votre vie!

Vous vous libérerez plus facilement de l’emprise de la nicotine si vous avez une alimentation saine et que vous faites de l’exercice, bouger régulièrement. De plus, si vous cultivez une façon positive d’aborder les évènements difficiles et que vous entretenez vos amitiés, vous faciliterez votre passage à une vie sans tabac!

Des symptômes de sevrage que vous pourriez peut-être ressentir.

On vous explique pourquoi ça arrive et le genre d'actions à poser pour que ça passe plus rapidement.

Étourdissement : 1 à 2 jours
Compréhension

  • Le corps reçoit une quantité accrue d'oxygène dans le sang, ce qui provoque un état similaire à de l'hyperventilation. 

Action

  • Prenez quelques respirations lentes mais profondes (comme des bâillements) et étirez-vous.

Fatigue : 2 à 4 semaines 
Compréhension

  • Le corps est en période de désintoxication et d'adaptation au manque de nicotine qui servait de stimulant.

Action

  • Dormez suffisamment pour récupérer, bougez, mangez des aliments sains et buvez beaucoup d'eau.

Insomnie : Jusqu'à 3 semaines 
Compréhension

  • Dans les premiers temps, certains ex-fumeurs connaissent un sommeil perturbé.

Action

  • Évitez de prendre des excitants (café, Coke, Pepsi).
  • Allez vous promener dehors après le souper. Prenez un bain, buvez un verre de lait, faites-vous jouer dans les cheveux, regardez un film drôle ou lisez le bottin de téléphone...;-))

Toux : Environ 3 à 4 semaines 
Compréhension

  • Le système respiratoire recommence à faire son travail d’évacuation à l’aide des cils vibratiles tapissant les bronches. Ces derniers étaient paralysés par les différents constituants de la fumée de cigarette.

Action

  • À ce niveau, la nature fait son travail par elle-même. Faire de l’activité physique, en respectant votre condition physique, vous nourrir d’aliments sains et boire beaucoup d'eau contribueront positivement à l’œuvre de la nature…

Constipation : 3 à 4 semaines 
Compréhension

  • Le corps est habitué à la stimulation intestinale causée par la nicotine. Il cherche à retrouver ses fonctions naturelles.

Action

  • Consommez de l'eau, des fruits, des légumes crus et des produits de grains entiers si vous le pouvez (à cause des fibres). L'activité physique aide beaucoup aussi.

Faim : Quelques semaines 
Compréhension

  • C’est normal et c’est bon signe! Vos sens du goût et de l’odorat renaissent et favorisent ainsi l'appétit et la joie de manger! Le signal de la faim redevient normal suite au rétablissement du métabolisme des sucres perturbé par le tabagisme. Il faut toutefois se méfier de l’habitude, hautement développée par le tabagisme, de porter constamment quelque chose à sa bouche.

Action

  • Vérifiez si vous avez vraiment faim ou si c'est l'envie d'avoir quelque chose dans la bouche. Grignotez souvent, mais en petites quantités, des aliments sains pour la santé et peu calorifiques. Vous allez ainsi augmenter votre métabolisme pour un apport calorifique inférieur donc : pas de risque de grossir.

Goût pour des aliments sucrés : Quelques semaines 
Compréhension

  • Comme mentionné précédemment, le tabagisme a perturbé le métabolisme des sucres. De plus, le goût sucré est générateur de plaisir (c’est une caractéristique essentielle à la survie de l’être humain puisque le sucre constitue la source unique d’énergie pour notre cerveau). Le sucre devient donc une source de gratification pouvant remplacer facilement et rapidement la gratification que vous apportait la cigarette.

Action

  • Si ça vous arrive, essayez de prendre une collation riche en protéines (noix, yogourt, fromage). Des repas qui contiennent des aliments riches en hydrates de carbone complexes (pains, céréales, pâtes à grains entiers) peuvent aussi réduire vos envies de sucreries. Prendre des fruits ou des desserts à faible indice calorique est aussi une autre stratégie gagnante.

Envie obsessionnelle de fumer : 2 semaines environ et même plus dans certains cas
Compréhension

  • Peut survenir pour toutes sortes de raisons : production d’endorphines encore insuffisante, situations de vie déplaisantes, petite voix intérieure négative qui fait douter et avoir peur sans motifs valables, etc.

Action

  • Réagissez rapidement : pratiquez les exercices de la section C’est décidé : j’arrête! Ces derniers vous entraînent à accepter vos pensées, mêmes les plus négatives, mais sans les suivre!  Rire et bouger représentent également des moyens efficaces de passer à travers des envies obsessionnelles sans fumer. 

Irritabilité : variable 
Compréhension

  • Privé de sa drogue, le corps réagit par un stress de privation qui peut provoquer l'impatience, l'irritabilité, la colère.

Action

  • Répétez-vous que c'est normal et que ça prouve que vous êtes en train de retrouver votre liberté. Faites des activités que vous aimez et riez le plus souvent possible (courez après votre chien en jappant ou regardez des vidéos de chats... ;-)).

Pression au niveau des yeux et de la tête : variable
Compréhension

  • L'organisme est en manque de nicotine, ça crée de la tension.

Action

  • Détendez-vous. De grandes inspirations, des étirements ou des massages de tête font vraiment du bien.

Autres pensées obstacles

Consultez aussi

  • Vos envies

    Cessez de combattre. Prenez plutôt conscience de ce qui se passe en vous lorsque vous avez envie de fumer.

    En savoir plus
  • Votre confiance

    Évaluez votre confiance en vos capacités à ne pas fumer face à toutes sortes de situations de la vie de tous les jours. Vous pourriez être prêt pour la prochaine étape!

    En savoir plus