Conséquences sur la société Le tabac détruit plus que la santé

LES IMPACTS ÉCONOMIQUES DU TABAGISME

economie-et-tabac

Le gouvernement du Québec est bien loin de s’enrichir avec le tabagisme. Les taxes sur les produits du tabac rapportent moins au gouvernement que ce que le tabagisme lui coûte annuellement. Les maladies et les décès liés au tabagisme ont un impact important sur l'économie, ils représentent une perte d’argent énorme pour l’État et pour l’ensemble de la société.


Le tabac : ses coûts directs sur l'économie

Une partie du montant que doit payer le gouvernement est reliée directement à l’usage du tabac. Les maladies et les décès causés par ce dernier occasionnent des coûts importants.

Soins de santé
Les fumeurs et les gens exposés à la fumée secondaire ont besoin d’aide lorsqu’ils sont atteints d’une maladie causée par le tabagisme. Dépendamment de leur affection,  ils peuvent être obligés de prendre des médicaments, de rencontrer des médecins ou de passer des journées à l’hôpital. L’ensemble de ces dépenses est encouru par l’État et pourrait être évité sans l’usage du tabac.

  • Au Canada, les frais dus au traitement des problèmes de santé et des maladies causées par le tabagisme ont totalisé 6,5 milliards de dollars en 2012. Ces coûts comprennent les médicaments sur ordonnance, les soins médicaux et les soins hospitaliers.
  • Au Québec en 2008, le tabagisme était responsable du tiers (32,6 %) des coûts occasionnés par les journées complètes d'hospitalisation.
  • À maladies égales, les personnes qui fument séjournent à l’hôpital plus longtemps que les gens qui ne fument pas.
  • Le tabagisme a monopolisé 27 % des consultations auprès des infirmières en 2008 dans la province.
  • Selon l’Enquête sur la santé des collectivités canadiennes 2007-2008, la charge de travail des infirmières et des infirmiers, autre que celle liée aux séjours hospitaliers, serait réduite du quart si le tabagisme était éliminé.

Incendies
Beaucoup d’incendies résultent chaque année du tabagisme. Une cigarette laissée sans surveillance sur un meuble ou un cigare mal éteint jeté dans une poubelle suffisent pour qu’un feu se déclare dans une résidence. Ces types d’incidents tuent des vies et causent des dommages matériels importants, dont une partie des frais est assumée par la société.

  • Au Québec, les articles de fumeurs étaient au deuxième rang des sources de chaleur ayant causé le plus grand nombre d’incendie en 2015.
  • En 2015, les produits du tabac et les objets à flamme nue ont engendré 865 incendies au Québec, soit 19,3 % du nombre total.
  • Au Québec en 2002, les incendies causés par le tabagisme ont coûté 20 millions de dollars.


Les coûts indirects du tabagisme sur l'économie

Chaque individu participe à l’économie de la société dans laquelle il vit en travaillant. Toutefois, en cas de maladie ou de décès, la contribution financière d’un citoyen est réduite ou cesse totalement. De ce fait, malgré ce que l'on pourrait croire, le tabagisme a un impact négatif sur l'économie.

Productivité
Les gens qui souffrent d’un problème de santé ou d’une maladie causé par le tabagisme sont susceptibles de s’absenter plus souvent du travail, de devenir invalides ou de mourir prématurément, ce qui amène une perte de gains pour l’État. Leur condition nuit à leur productivité, ce qui affecte l’économie.

  • Au Canada en 2012, les coûts liés à la perte de productivité se sont élevées à 9,5 milliards de dollars. De ce chiffre, près de 2,5 milliards de dollars résultent de décès prématurés et 7 milliards de dollars d’une invalidité de courte ou de longue durée.
  • Toujours en 2012, il y a eu 45 464 décès dus à la cigarette au pays. Ces décès représentent 599 390 années potentielles de vie perdues à cause d’un décès prématuré.

 

Conséquences sur la société