Dangers pour la santé Les ravages du tabagisme

LE TABAC DIMINUE L'ESPÉRANCE ET LA QUALITÉ DE VIE DES FUMEURS

Une personne qui fume court un plus grand risque de mourir prématurément qu’une personne qui ne fume pas. Aussi, le tabac nuit à la qualité de vie des fumeurs. Fumer les empêche entre autres de pleinement savourer un repas, de bien dormir et de bouger à leur aise.

Durée de vie

Consommer du tabac fait perdre des années de vie aux fumeurs. En moyenne, fumer réduit l’espérance de vie de 10 ans.

Les personnes qui ont commencé à fumer à l’adolescence et qui continuent de le faire à l’âge adulte sont plus à risque que les autres :

  • 50 % d'entre eux mourront entre 35 et 69 ans, ce qui représente 22 ans de vie en moins
  • 50 % d'entre eux mourront après l'âge de 70 ans, mais tout de même 1 à 8 ans avant l’espérance de vie normale

Toutefois, les gens qui fument peuvent donc récupérer des années de vie s’ils arrêtent de fumer :

  • À 30 ans : ils regagnent 10 ans
  • À 40 ans : ils regagnent 9 ans
  • À 50 ans : ils regagnent 6 ans
  • À 60 ans : ils regagnent 3 ans

Qualité de vie

La consommation de tabac affecte aussi la qualité de vie. Elle détériore le bien-être des fumeurs de plusieurs façons.

Alimentation
Le tabac affecte l’appétit et le choix des aliments. Les gens qui fument sont rassasiés plus rapidement que les personnes qui ne fument pas. Leurs sens du goût et de l’odorat sont diminués. Ils ont plus tendance à manger des aliments salés et forts en graisse.

  • Les fumeurs mangent deux fois plus de sel que les non-fumeurs.

Sommeil
La nicotine présente dans le tabac est un stimulant. Elle nuit au sommeil. Fumer augmente donc les risques d’apparition de problèmes de sommeil :

  • Réveils fréquents
  • Difficulté à s’endormir
  • Courtes nuits
  • Apnée du sommeil
  • Cauchemars

Plus une personne fume, plus ses problèmes de sommeil risquent d’être importants.

Effort physique
Fumer irrite les voies respiratoires et diminue la circulation sanguine. De plus, le monoxyde de carbone de la fumée prend la place de l’oxygène dans le sang. Les fumeurs respirent donc plus difficilement lorsqu’ils font un effort physique.

Le tabac influence les activités physiques des gens qui fument :

  • Il réduit leur endurance.
  • Il les fatigue plus rapidement.
  • Il rend difficile leur récupération après l’effort physique.
  • Il augmente les risques qu’ils se blessent.

Pour toutes ces raisons, le tabac amène une majorité des fumeurs à réduire considérablement leurs activités physiques.

État mental et émotif
Le tabagisme a une incidence sur l’humeur des personnes qui fument. La nicotine du tabac accélère le rythme cardiaque. Elle augmente la tension artérielle et la production d’adrénaline. Cela rend les fumeurs plus irritables et plus anxieux.

Malgré la croyance populaire, fumer ne calme pas les fumeurs. Cela réduit simplement leurs symptômes de dépendance quand ils sont en manque de nicotine.

Relations interpersonnelles
L’usage du tabac peut avoir des effets négatifs sur les relations au sein du couple, de la famille, du cercle d’amis ou du milieu de travail.

Les sources de conflit peuvent être :

  • L'argent dépensé pour acheter du tabac
  • La dépendance, le temps consacré à fumer
  • Le besoin d’aller fumer à l’extérieur lors de sorties au restaurant ou chez des proches
  • Les limites éprouvées lors d’activités physiques
  • Le tabagisme passif, la fumée secondaire et tertiaire

Les effets négatifs du tabagisme sont réversibles. Lorsqu’une personne arrête de fumer, elle retrouve graduellement la santé et des années de vie.

 

Pour des renseignements sur les méthodes efficaces pour cesser de fumer offerts gratuitement, consultez J’ARRÊTE.

Dangers pour la santé