Actualités

Enjeux actuels | Publié le 10 février 2021

Priorité : prévention en santé

Le gouvernement invite la population à s’exprimer d’ici le 14 février prochain en prévision du prochain budget qu’il déposera en mars. À cet effet, la directrice générale de la Coalition québécoise sur la problématique du poids (CQPP), madame Corinne Voyer, insiste sur l’importance d’investir en prévention de la santé et d’instaurer une taxe sur les produits nuisibles à la santé comme les boissons sucrées, les produits de vapotage et le tabac dans son plus récent article de blogue sur 100 Degrés.ca.  
 
Ces consultations prébudgétaires sont essentielles pour le gouvernement. Comme l’indique la CQPP, elles lui permettent de solliciter des avis d’experts et de la société civile afin d’établir les meilleures politiques fiscales possibles. C’est d’autant plus important de bien faire les choses puisqu’après une année marquée par la pandémie, le gouvernement planche sur un important plan de relance économique. « C’est pourquoi la parole des citoyens peut contribuer à faire changer les choses! Nous avons tous le droit, et le devoir, en tant qu’individus, de contribuer aux réflexions», souligne-t-elle. 

Relancer l’économie en priorisant nos jeunes et la santé des Québécoises et des Québécois 

Cette année, la CQPP estime que la prévention doit être au cœur des préoccupations gouvernementales. La pandémie de COVID-19 ayant frappé fort, le gouvernement aura évidemment besoin de revenus. Il s’agit d’une occasion idéale pour faire progresser des idées plus audacieuses comme la taxation des boissons sucrées, qui a fait ses preuves à l’international.  

Pour atteindre ce but, plusieurs organismes tels que Capsana, la Coalition québécoise sur la problématique du poids, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC et la Société canadienne du cancer recommandent ainsi de taxer ou de hausser les taxes sur les produits nuisibles à la santé et non essentiels comme le tabac, les produits du vapotage et les boissons sucrées et de réinvestir ces sommes en prévention.


Pour ceux et celles qui souhaitent faire partie du mouvement et joindre leur voix à celle de la Coalition québécoise sur la problématique du poids et de ses partenaires, il suffit de remplir le questionnaire d’ici le 14 février. Soyez sans craintes! Vos appuis envoyés au gouvernement à l’égard de l’instauration d’une taxe sur les produits nuisibles la santé et non essentiels comme le tabac, les produits de vapotage et les boissons sucrées demeureront anonymes.