en

Actualités

Campagnes médiatiques | Publié le 3 mai 2017

Fumer, c'est dégueu

Fumer, c’est aussi répugnant que boire de la bave de chien ou lécher un poisson. C’est ce qu’illustre « DÉGUEU », la plus récente campagne du Réseau du sport étudiant du Québec qui vise à prévenir le tabagisme chez les adolescents âgés entre 11 et 14 ans.

Diffusées à la télévision et sur le Web, les vidéos de la campagne montrent à quel point le tabagisme est « dégueu ». En comparant l’acte de fumer à d’autres situations aussi peu attirantes, les capsules vidéo visent à transformer la norme sociale. Cette offensive a aussi pour objectifs de sensibiliser les jeunes à la problématique du tabagisme et d’éveiller leur sens critique face aux produits du tabac.

 

 

 

Comme l’âge moyen d’initiation au tabac est de 13,3 ans, le retour de la campagne médiatique « DÉGUEU » est tout indiqué pour prévenir le développement de cette dépendance chez les adolescents. « Nous sommes heureux que la campagne « DÉGUEU » représente un équivalent à De Facto, notre campagne annuelle de sensibilisation envers l'industrie du tabac chez les 17-24 ans, mais agisse en prévention chez les élèves d'un plus jeune âge. Selon nous, la meilleure façon de ne pas fumer ou devenir dépendant aux produits du tabac, c'est de ne jamais commencer », affirme Gustave Roel, président-directeur général du RSEQ.

Le passage de l’école primaire à l’école secondaire est une phase de changements et de questionnements. Les jeunes forgent leur identité et ressentent le besoin de faire des expériences, ce qui amène un grand nombre d’entre eux à faire l’usage du tabac. Aussi, les stratégies utilisées par l’industrie du tabac visent spécialement les adolescents. En raison de leur jeune âge, ils sont plus vulnérables et plus insouciants que les adultes face à la dépendance et aux méfaits occasionnés par le tabagisme, ce qui en fait une clientèle de choix pour les cigarettiers. Que ce soit au moyen d’emballages attirants ou de nouveaux produits qui font penser à des gadgets, ils sont au cœur des stratégies de l’industrie. C’est pourquoi il est important d’outiller les jeunes afin qu’ils puissent y faire face.

Pour y arriver, la campagne met à la disposition du public un microsite qui inclut, entre autres, un test de connaissances sur les conséquences du tabagisme et une liste de techniques pour refuser une cigarette ou faire respecter sa décision de ne pas fumer. Un concours lors duquel il sera possible de voter pour la situation qui est aussi « dégueu » que fumer sera également lancé le 15 mai prochain.

Réalisée par le Réseau du sport étudiant du Québec, avec la participation du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, la campagne « DÉGUEU » se déploie du 1er au 21 mai 2017. Pour en savoir plus sur la campagne, consultez le site officiel.