Actualités

Lois et règlements | Publié le 29 mai 2020

Lancement de la Stratégie pour un Québec sans tabac 2020-2025

Québec, le 29 mai 2020 À quelques jours de la tenue de la Journée mondiale sans tabac, qui aura lieu le 31 mai prochain, le lancement de la Stratégie pour un Québec sans tabac 2020-2025 rappelle l’importance de poursuivre les efforts collectifs dans la lutte contre le tabagisme, tout particulièrement en contexte de pandémie de la COVID-19.

Afin de contribuer à améliorer la santé et la qualité de vie des générations présentes et futures, cette stratégie vient donner un nouvel élan à la lutte contre le tabagisme au Québec en tenant compte des nouvelles réalités.
 

Le tabagisme : une priorité de santé publique

En raison des décès, des maladies et du fardeau financier qu’il cause, le tabagisme demeure une priorité de santé publique. Au Québec, au cours des dernières décennies, le taux de tabagisme a connu une tendance à la baisse, mais a stagné à environ 18 % entre 2014 et 2018 et demeure plus élevé chez certains groupes de la population.

L’arrivée et la diversification des produits de vapotage offerts sur le marché ainsi que l’engouement des jeunes pour ces produits exigent l’élaboration de stratégies d’intervention efficaces pour prévenir les risques qui y sont associés.

Également, de plus en plus d’études indiquent que les personnes qui fument seraient plus vulnérables à la COVID-19 en raison de risques plus élevés de symptômes sévères et de complications.

Plus que jamais, arrêter de fumer devient donc un facteur de protection pour la santé.
 

Quatres axes d'intervention

Afin d’orienter et de renforcer les efforts concertés de tous les acteurs engagés dans la lutte contre le tabagisme, la stratégie comprend un ensemble de mesures qui visent l’atteinte de la cible de 10 % de fumeurs quotidiens et occasionnels au Québec d’ici 2025. Ces mesures s’articulent autour de quatre axes d’intervention :

  • la dénormalisation du tabagisme;
  • la prévention de l’usage des produits du tabac et de vapotage chez les jeunes;
  • l’abandon du tabagisme;
  • ainsi que la protection contre l’exposition à la fumée secondaire et tertiaire des produits du tabac.
     

Citation d'Horacio Arruda, directeur national de la santé publique

« Le visage de la lutte contre le tabagisme change profondément et rapidement. La grande popularité et l’accessibilité des produits de vapotage ainsi que la légalisation du cannabis figurent parmi les nouveaux enjeux qui nous amènent à revoir nos priorités et l’intensité de nos actions. Les mesures détaillées incluses dans la nouvelle stratégie guideront nos efforts afin d’atteindre la cible de 10 % de fumeurs au Québec d’ici 2025. »
 

Faits saillants :

La Stratégie pour un Québec sans tabac 2020-2025 porte une attention particulière aux inégalités sociales de santé qui affectent certains groupes de la population chez qui le taux de tabagisme est plus élevé, notamment les personnes à faible revenu, les jeunes adultes, les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale et les membres des communautés des Premières Nations et Inuits.
 

Lien connexe :

Pour consulter la Stratégie pour un Québec sans tabac 2020-2025 , cliquez ici.